Atelier_Steve_architecture_intérieur_rénovation_paris_appartement_Emile_33

APPARTEMENT-SURFACE 177M²-2020

APPARTEMENT-SURFACE 177M²-2020

APPARTEMENT-SURFACE 177M²-2020

APPARTEMENT-SURFACE 177M²-2020

APPARTEMENT-177M²-2020

APPARTEMENT ARLEQUIN

APPARTEMENT ARLEQUIN

APPARTEMENT ARLEQUIN

APPARTEMENT ARLEQUIN

L’appartement Arlequin résume tous les enjeux de la demande familiale contemporaine. Le nouveau propriétaire, un jeune couple, désirait un logement adaptable à une famille grandissante. Il voulait une architecture rassurante et modulable, un volume vaste et souple. Aujourd’hui, s’il y a bien une notion de confort en ville, c’est la notion d’espace que nous avons clairement augmentée. 

Ce volume sur deux niveaux de 177m2 n’avait pas été repensé depuis quarante ans. L’ensemble des fonctions a été revu et adapté aux nouveaux occupants. 

La cuisine anciennement installée sur cour a été ramenée au coeur de l’espace de vie. A son ancien emplacement, un logement jumelé a été créé à destination locative d’abord, puis pour des enfants devenus jeunes adultes ensuite.

Les portes ont cédé la place à des cloisons coulissantes. L’espace de vie, entièrement ouvert, donne sur la chambre parentale qui s’ouvre et se ferme par de grands panneaux rétractables. L’espace est alors immense et traversant ou bien partitionné pour permettre plus d’intimité.

A l’étage, l’espace a été re-divisé pour accueillir une nouvelle chambre. La cloison se courbe et elle est percée de châssis vitrés baignant le couloir de lumière naturelle.

Nous avons renforcé la verticalité (grandes portes tout hauteur, niches creusées dans les murs), utilisé des matériaux bruts : du bois, de la pierre. Nous avons créé des associations de matériaux pour varier les ambiances ; le niveau bas dédié aux adultes, plus noble, et l’étage pour les enfants où nous avons joué avec la rondeur des angles et des matières enveloppantes. La courbe des formes qui accompagne le corps, une découpe dans un mur qui dirige le regard, la texture d’un panneau mural, donnent à l’espace un pouvoir expressif. 

Enfin, l’histoire des lieux était forte : 40 ans de vie de famille dans cet appartement. Nous avons conservé et restauré des linéaires de menuiseries de bonne facture. Nous avons récupéré les miroirs muraux, ainsi que certaines appliques pour les adapter au projet. Nous avons restauré le grand escalier central : la couleur unifie. Les contre-marches ont toutes été peintes pour offrir l’illusion d’une matière molle se dépliant dans les interstices, de la bibliothèque creusée dans le mur jusqu’à l’étage des enfants.

© Photos Bertrand Fompeyrine 

L’appartement Arlequin résume tous les enjeux de la demande familiale contemporaine. Le nouveau propriétaire, un jeune couple, désirait un logement adaptable à une famille grandissante. Il voulait une architecture rassurante et modulable, un volume vaste et souple. Aujourd’hui, s’il y a bien une notion de confort en ville, c’est la notion d’espace que nous avons clairement augmentée.

Ce volume sur deux niveaux de 177m2 n’avait pas été repensé depuis quarante ans. L’ensemble des fonctions a été revu et adapté aux nouveaux occupants.

La cuisine anciennement installée sur cour a été ramenée au coeur de l’espace de vie. A son ancien emplacement, un logement jumelé a été créé à destination locative d’abord, puis pour des enfants devenus jeunes adultes ensuite.

Les portes ont cédé la place à des cloisons coulissantes. L’espace de vie, entièrement ouvert, donne sur la chambre parentale qui s’ouvre et se ferme par de grands panneaux rétractables. L’espace est alors immense et traversant ou bien partitionné pour permettre plus d’intimité.

A l’étage, l’espace a été re-divisé pour accueillir une nouvelle chambre. La cloison se courbe et elle est percée de châssis vitrés baignant le couloir de lumière naturelle.

Nous avons renforcé la verticalité (grandes portes tout hauteur, niches creusées dans les murs), utilisé des matériaux bruts : du bois, de la pierre. Nous avons créé des associations de matériaux pour varier les ambiances ; le niveau bas dédié aux adultes, plus noble, et l’étage pour les enfants où nous avons joué avec la rondeur des angles et des matières enveloppantes. La courbe des formes qui accompagne le corps, une découpe dans un mur qui dirige le regard, la texture d’un panneau mural, donnent à l’espace un pouvoir expressif.  

Enfin, l’histoire des lieux était forte : 40 ans de vie de famille dans cet appartement. Nous avons conservé et restauré des linéaires de menuiseries de bonne facture. Nous avons récupéré les miroirs muraux, ainsi que certaines appliques pour les adapter au projet. Nous avons restauré le grand escalier central : la couleur unifie. Les contre-marches ont toutes été peintes pour offrir l’illusion d’une matière molle se dépliant dans les interstices, de la bibliothèque creusée dans le mur jusqu’à l’étage des enfants.

© Photos Bertrand Fompeyrine 

L’appartement Arlequin résume tous les enjeux de la demande familiale contemporaine. Le nouveau propriétaire, un jeune couple, désirait un logement adaptable à une famille grandissante. Il voulait une architecture rassurante et modulable, un volume vaste et souple. Aujourd’hui, s’il y a bien une notion de confort en ville, c’est la notion d’espace que nous avons clairement augmentée.

Ce volume sur deux niveaux de 177m2 n’avait pas été repensé depuis quarante ans. L’ensemble des fonctions a été revu et adapté aux nouveaux occupants.

La cuisine anciennement installée sur cour a été ramenée au coeur de l’espace de vie. A son ancien emplacement, un logement jumelé a été créé à destination locative d’abord, puis pour des enfants devenus jeunes adultes ensuite.

Les portes ont cédé la place à des cloisons coulissantes. L’espace de vie, entièrement ouvert, donne sur la chambre parentale qui s’ouvre et se ferme par de grands panneaux rétractables. L’espace est alors immense et traversant ou bien partitionné pour permettre plus d’intimité.

A l’étage, l’espace a été re-divisé pour accueillir une nouvelle chambre. La cloison se courbe et elle est percée de châssis vitrés baignant le couloir de lumière naturelle.

Nous avons renforcé la verticalité (grandes portes tout hauteur, niches creusées dans les murs), utilisé des matériaux bruts : du bois, de la pierre. Nous avons créé des associations de matériaux pour varier les ambiances ; le niveau bas dédié aux adultes, plus noble, et l’étage pour les enfants où nous avons joué avec la rondeur des angles et des matières enveloppantes. La courbe des formes qui accompagne le corps, une découpe dans un mur qui dirige le regard, la texture d’un panneau mural, donnent à l’espace un pouvoir expressif. 

Enfin, l’histoire des lieux était forte : 40 ans de vie de famille dans cet appartement. Nous avons conservé et restauré des linéaires de menuiseries de bonne facture. Nous avons récupéré les miroirs muraux, ainsi que certaines appliques pour les adapter au projet. Nous avons restauré le grand escalier central : la couleur unifie. Les contre-marches ont toutes été peintes pour offrir l’illusion d’une matière molle se dépliant dans les interstices, de la bibliothèque creusée dans le mur jusqu’à l’étage des enfants.

© Photos Bertrand Fompeyrine 

L’appartement Arlequin résume tous les enjeux de la demande familiale contemporaine. Le nouveau propriétaire, un jeune couple, désirait un logement adaptable à une famille grandissante. Il voulait une architecture rassurante et modulable, un volume vaste et souple. Aujourd’hui, s’il y a bien une notion de confort en ville, c’est la notion d’espace que nous avons clairement augmentée. 

Ce volume sur deux niveaux de 177m2 n’avait pas été repensé depuis quarante ans. L’ensemble des fonctions a été revu et adapté aux nouveaux occupants. 

La cuisine anciennement installée sur cour a été ramenée au coeur de l’espace de vie. A son ancien emplacement, un logement jumelé a été créé à destination locative d’abord, puis pour des enfants devenus jeunes adultes ensuite.

Les portes ont cédé la place à des cloisons coulissantes. L’espace de vie, entièrement ouvert, donne sur la chambre parentale qui s’ouvre et se ferme par de grands panneaux rétractables. L’espace est alors immense et traversant ou bien partitionné pour permettre plus d’intimité.

A l’étage, l’espace a été re-divisé pour accueillir une nouvelle chambre. La cloison se courbe et elle est percée de châssis vitrés baignant le couloir de lumière naturelle.

Nous avons renforcé la verticalité (grandes portes tout hauteur, niches creusées dans les murs), utilisé des matériaux bruts : du bois, de la pierre. Nous avons créé des associations de matériaux pour varier les ambiances ; le niveau bas dédié aux adultes, plus noble, et l’étage pour les enfants où nous avons joué avec la rondeur des angles et des matières enveloppantes. La courbe des formes qui accompagne le corps, une découpe dans un mur qui dirige le regard, la texture d’un panneau mural, donnent à l’espace un pouvoir expressif.  

Enfin, l’histoire des lieux était forte : 40 ans de vie de famille dans cet appartement. Nous avons conservé et restauré des linéaires de menuiseries de bonne facture. Nous avons récupéré les miroirs muraux, ainsi que certaines appliques pour les adapter au projet. Nous avons restauré le grand escalier central : la couleur unifie. Les contre-marches ont toutes été peintes pour offrir l’illusion d’une matière molle se dépliant dans les interstices, de la bibliothèque creusée dans le mur jusqu’à l’étage des enfants.

© Photos Bertrand Fompeyrine 

L’appartement Arlequin résume tous les enjeux de la demande familiale contemporaine. Le nouveau propriétaire, un jeune couple, désirait un logement adaptable à une famille grandissante. Il voulait une architecture rassurante et modulable, un volume vaste et souple. Aujourd’hui, s’il y a bien une notion de confort en ville, c’est la notion d’espace que nous avons clairement augmentée.

Ce volume sur deux niveaux de 177m2 n’avait pas été repensé depuis quarante ans. L’ensemble des fonctions a été revu et adapté aux nouveaux occupants. 

La cuisine anciennement installée sur cour a été ramenée au coeur de l’espace de vie. A son ancien emplacement, un logement jumelé a été créé à destination locative d’abord, puis pour des enfants devenus jeunes adultes ensuite.

Les portes ont cédé la place à des cloisons coulissantes. L’espace de vie, entièrement ouvert, donne sur la chambre parentale qui s’ouvre et se ferme par de grands panneaux rétractables. L’espace est alors immense et traversant ou bien partitionné pour permettre plus d’intimité.

A l’étage, l’espace a été re-divisé pour accueillir une nouvelle chambre. La cloison se courbe et elle est percée de châssis vitrés baignant le couloir de lumière naturelle.

Nous avons renforcé la verticalité (grandes portes tout hauteur, niches creusées dans les murs), utilisé des matériaux bruts : du bois, de la pierre. Nous avons créé des associations de matériaux pour varier les ambiances ; le niveau bas dédié aux adultes, plus noble, et l’étage pour les enfants où nous avons joué avec la rondeur des angles et des matières enveloppantes. La courbe des formes qui accompagne le corps, une découpe dans un mur qui dirige le regard, la texture d’un panneau mural, donnent à l’espace un pouvoir expressif.  

Enfin, l’histoire des lieux était forte : 40 ans de vie de famille dans cet appartement. Nous avons conservé et restauré des linéaires de menuiseries de bonne facture. Nous avons récupéré les miroirs muraux, ainsi que certaines appliques pour les adapter au projet. Nous avons restauré le grand escalier central : la couleur unifie. Les contre-marches ont toutes été peintes pour offrir l’illusion d’une matière molle se dépliant dans les interstices, de la bibliothèque creusée dans le mur jusqu’à l’étage des enfants.

© Photos Bertrand Fompeyrine 

Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_08
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_09
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_11
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_12
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_13
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_16
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_18
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_17
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_19
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_21
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_20
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_23
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_24
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_22
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_28
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_29
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_30
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_31
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_32
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_33
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_34
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_35
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_36
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_26
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_27
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_25
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_01
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_02
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_03
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_05
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_06
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_07
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_04
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_37
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_38
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_42
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_39
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_41
Atelier_Steve_architecture_interieur_rénovation_paris_appartement_Arlequin_40

NOUS SUIVRE

FOLLOW

AGENCE

7, Rue de la fidélité

75010 - Paris

 

CONTACT

ARCHITECTURE

(+33) 6 69 11 72 31

contact@ateliersteve.com

instagram-image
instagram-image
instagram-image
instagram-image
instagram-image
instagram-image