Programme :
Localisation :
Surface :
Budget :
Statut :
Photographe :

Le plan de l’appartement Emile ignorait la géométrie, il ne comportait presque aucun mur parallèle ou angle droit. Il a fallu étirer, déplier et courber les lignes pour ajouter une chambre, une salle de bain et un WC supplémentaires. Au coeur du plan en étoile, nous avons intégré une salle de bain aux proportions généreuses. Deux châssis vitrés sur chaque largeur permettent à la lumière de pénétrer dans cet espace aveugle. Dans la grande pièce à vivre, il a fallu étirer une cloison derrière laquelle les chambres se succèdent. Pour accompagner le regard et le corps, cette cloison a été adoucie par une courbe. Chaque interstice du plan est investi d'un mobilier intégré. Ces nouvelles lignes sont toutes en  chêne et viennent accompagner et compléter les formes existantes. L’interaction entre les époques se lit dans l'ensemble de l'appartement. Des bibliothèques dans le salon avaient déjà été dessinées pour optimiser les angles morts : nous avons ajouté une tablette filante de 5 mètres pour y ajouter un espace bureau et TV. Nous avons ré-injecté l'esprit art-déco des lieux dans l’espace. Les portes en bois massif ont été restaurées. La courbe des bâtis a été reprise sur un panneau mural qui se transforme en tête de lit fonctionnelle. Nous avons utilisé la couleur pour renforcer les espaces. L’entrée est entièrement colorée en brun, recouvrant la grande menuiserie que nous avons dessinée ; la couleur vient compléter nos formes. Dans la pièce de vie, une géométrie art-deco revisitée, reprend la polychromie du volume d’entrée : la couleur relie les espaces et les fonctions. 

Programme :
Localisation :
Surface :
Budget :
Statut :
Photographe :

Le plan de l’appartement Emile ignorait la géométrie, il ne comportait presque aucun mur parallèle ou angle droit. Il a fallu étirer, déplier et courber les lignes pour ajouter une chambre, une salle de bain et un WC supplémentaires. Au coeur du plan en étoile, nous avons intégré une salle de bain aux proportions généreuses. Deux châssis vitrés sur chaque largeur permettent à la lumière de pénétrer dans cet espace aveugle. Dans la grande pièce à vivre, il a fallu étirer une cloison derrière laquelle les chambres se succèdent. Pour accompagner le regard et le corps, cette cloison a été adoucie par une courbe. Chaque interstice du plan est investi d'un mobilier intégré. Ces nouvelles lignes sont toutes en  chêne et viennent accompagner et compléter les formes existantes. L’interaction entre les époques se lit dans l'ensemble de l'appartement. Des bibliothèques dans le salon avaient déjà été dessinées pour optimiser les angles morts : nous avons ajouté une tablette filante de 5 mètres pour y ajouter un espace bureau et TV. Nous avons ré-injecté l'esprit art-déco des lieux dans l’espace. Les portes en bois massif ont été restaurées. La courbe des bâtis a été reprise sur un panneau mural qui se transforme en tête de lit fonctionnelle. Nous avons utilisé la couleur pour renforcer les espaces. L’entrée est entièrement colorée en brun, recouvrant la grande menuiserie que nous avons dessinée ; la couleur vient compléter nos formes. Dans la pièce de vie, une géométrie art-deco revisitée, reprend la polychromie du volume d’entrée : la couleur relie les espaces et les fonctions.